Qu’est-ce qu’un coach parental ?

CoachParental
CoachParental

Le métier de coach parental, bien qu’il ne soit pas réglementé, a plus que jamais le vent en poupe ! Ce professionnel accompagne les parents pour les aider à résoudre des conflits avec leurs enfants ou tout simplement à améliorer leur relation parent-enfant. On vous dit tout sur le coaching parental !


De plus en plus de parents sont tentés par le coaching parental afin de mieux gérer leurs relations avec leurs enfants. Aux Etats-Unis, où ce métier est né il y a plus de 30 ans, certains parents vont jusqu’à confier l’apprentissage de la propreté ou de la politesse à ces « experts » en parentalité. En France, le coaching parental a même inspiré de nombreuses émissions télévisées comme Super Nanny ou Pascal le grand frère. Au-delà de cet effet « mode », en quoi consiste réellement le métier de coach parental ? Pourquoi faire appel à ce professionnel ?

Zoom sur le métier de coach parental

Le coach parental accompagne les parents dans la résolution de conflits avec leurs enfants en les aidant à faire face à des situations de blocage. Également appelé coach familial, ce professionnel conseille les parents sur l’éducation ou l’organisation scolaire…

L’objectif du coaching familial est de permettre à une famille de vivre sereinement ensemble. Contrairement à un psychothérapeute, le coach de famille va résoudre un problème en fonction de sa propre évaluation de la situation, basée sur les faits qu’il a lui-même observés.  Le comportement d’un enfant difficile n’étant pas forcément lié à une pathologie, le coach et les parents vont collaborer pour définir ensemble une solution concrète pour venir à bout d’un conflit ou d’une crise.

En résumé, le coaching familial, c’est :

  • Une analyse complète permettant de cerner l’origine des conflits ;
  • Une phase d’observation suivie d’un coaching ;
  • Une intervention fondée sur le coaching, les approches systématiques ou encore la programmation neurolinguistique ;
  • Une intervention positive, basée sur le respect ;
  • Une formule permettant à la famille de retrouver l’harmonie et un juste équilibre.

En aucun cas le coach parental ne juge les décisions des parents. Son rôle se limite à donner des conseils adaptés à la situation après une analyse complète.

Pourquoi faire appel à un coach parental ?

En général, les parents font appel à un coach parental lorsqu’ils se trouvent dans une situation de blocage vis-à-vis de leur progéniture. Ce professionnel possède de solides connaissances en éducation pour aider les parents à mieux gérer leurs relations avec leurs enfants. Son intervention permet de mieux régler un conflit, un problème d’autorité ou des difficultés éducationnelles. Le coach parental peut aussi aider les parents à motiver l’enfant à faire ses devoirs ou à bien étudier. Il les guide aussi pour qu’ils retrouvent leur autorité perdue.

Un coach parental sait aussi trouver les bons mots pour rassurer les parents, pour qu’ils gardent espoir.

Le coaching familial est un outil efficace pour aider les parents à mieux réguler les rapports de force. En bénéficiant d’un accompagnement pour éduquer leurs enfants, ils apprennent à ne pas céder à leurs caprices, à se mieux se faire respecter, etc.
La finalité de cet encadrement doit permettre aussi à l’enfant de corriger ses écarts ou de rester calme. En apprenant à gérer les angoisses de leurs enfants, les parents retrouvent confiance dans leur rôle éducatif.
Lors des séances de coaching, l’expert aide les parents à mieux définir leurs objectifs. Il va ensuite mettre en place les outils adaptés pour les atteindre.
En accord avec les parents, le coach parental va fixer des objectifs progressifs (il ne faut pas viser trop haut dès le début).

Voici quelques exemples de contextes où le coach familial intervient :

  • L’enfant refuse de se nourrir ;
  • L’enfant cherche toujours le conflit et dit « non » à tout ;
  • L’enfant est violent à l’école et ne travaille plus ;
  • L’enfant s’oppose à toute forme d’autorité et ne coopère plus à la maison ;
  • Les parents divorcent ;
  • Les parents n’ont aucune autorité ;
  • L’enfant ou l’adolescent a du mal à développer ses habiletés sociales ;
  • La maman et le papa ne parviennent pas à s’entendre au sujet de l’éducation de l’enfant…

Quel type de programme le coach parental établit-il ?

Dans un premier temps (en cabinet ou au domicile des clients), l’accompagnateur rencontre les parents et l’enfant pour comprendre et observer les signes de détresse au sein de la famille.
En fonction des difficultés rencontrées, il établit son programme et prévoit généralement une dizaine de sessions dont la durée varie entre 45 minutes et 1h30.

Au début, le coach parental reste en retrait pour mieux observer la vie de la famille et mieux comprendre le rôle de chaque membre. Il s’intègre ensuite dans le quotidien de la famille en proposant des solutions sur-mesure qui seront mises en pratique par toute la famille. Le coach parental est là pour accompagner la famille, son rôle ne consiste pas à recadrer les enfants.
À la manière d’un coach sportif, l’accompagnateur va aider les parents à adapter leurs actions pour améliorer le développement psychoaffectif de l’enfant.

La priorité d’un coach pour enfant est d’aider un parent à se comprendre soi-même avant de pouvoir comprendre son enfant. Les exercices proposés sont conçus pour venir à bout de n’importe quel blocage. Ainsi, les parents ont l’opportunité de se remettre réellement en question et bénéficient de clés pour réagir différemment aux situations de conflit.

Il est conseillé de contacter un coach expert en pédagogie doté d’un sens empathique très développé. Pour un accompagnement efficace, le professionnel doit être capable de comprendre les besoins et les appréhensions de ses clients.

Quelle formation suivre pour devenir coach parental ?

Deux formations s’offrent à ceux qui souhaitent devenir family coach : le Bac Pro service de proximité et vie locale (SPVL) et le Bac Techno Sciences et Technologies de la santé et du social (ST2S). Deux formations de niveau Bac + 2 permettent d’acquérir des compétences plus approfondies : le BTS économie sociale et familiale et le DUT carrières sociales/option assistance sociale ou services à la personne.

L’attestation de qualification au Conseil Conjugal et Familial est un plus pour exercer ce métier.

Par ailleurs, de nombreuses écoles proposent des formations liées à l’accompagnement des familles. Après l’obtention d’une certification de coach professionnel délivrée par la Haute École de Coaching, les apprentis coachs peuvent suivre une formation en coaching parental. Celle-ci valide un bloc de compétences du titre Coach Professionnel inscrit au RNCP niveau 6 (norme européenne).

L’objectif de cette formation est de permettre aux futurs accompagnateurs de mieux comprendre et d’appréhender les problèmes les plus fréquents rencontrés par les parents.

À la fin de la formation, l’expert sera en mesure de rétablir une relation parents/enfant saine et harmonieuse grâce aux outils pédagogiques et aux méthodes de coaching familial qu’il aura appris.

En revanche, la concurrence est très rude dans ce secteur où de plus en plus de personnes optent pour le statut d’indépendant. Afin de vous démarquer, il est important de faire vos preuves auprès de vos clients, en instaurant un climat de confiance. Peut-être que certains d’entre eux vous recommanderont auprès d’autres parents dépassés…