La pratique de la photographie sous forme de coaching

Cécile Maréchal est psychopraticienne et amatrice de voyages. Son mari lui a offert une session de coaching photo avec moi.

Pour préparer ce coaching, je lui ai demandé des choses simples : les photos
dont elle est la plus fière, et surtout pourquoi elle les aime et elle les a faites
(qu’avait-elle vu spécifiquement?). Je lui ai demandé de repérer quelques
fonctionnalités de son appareil avant qu’on se rencontre.

Quand nous nous sommes vus pour ce coaching de 4 heures, Cécile a pu
commencer à assembler quelques techniques puis totalement libérer sa
créativité au milieu du coaching pour finir par une vidéo qu’elle a enregistrée. Cette vidéo lui permettra de faire et refaire des exercices afin que la prise en main de son appareil photo ne lui fasse plus peur et qu’elle ose le « dérégler » pour avoir des rendus  de photos en adéquation avec ce qu’elle perçoit en toute situation (portrait, paysage, ambiance de rue, nature morte, etc…).
Cécile, comme toute personne que j’ai coachée, est repartie de la session avec une envie décuplée de faire de la photo. Avec le livret, et les vidéos, elle pourra continuer à s’exercer et prendra du temps pour elle pour faire de la photographie.


Bien entendu, le coaching ne suffit pas. Il ouvre des portes que le coaché garde ouvertes ensuite, ou referme pour en ouvrir d’autres.

Chaque coaching est également une session d’échange et d’apprentissage réciproque.
Ce jeu de miroirs pendant le coaching apporte aussi au coach des
apprentissages en permanence. Plusieurs idées ont émergé de cette session
grâce à l’esprit de coélaboration créé par un coaching.

En discutant avec Cécile, pendant cette session, elle m’a fait réaliser à quel
point une telle session peut s’intégrer dans une thérapie plus large sur la
confiance en soi. Elle garde cela en tête pour son travail.

En voyant Cécile expliquer son métier, il nous est venu une autre idée, celle de venir shooter une session d’échanges entre praticiens afin qu’ils aient un
matériel visuel pour expliquer leur démarche et profiter également de la
session pour faire leur portrait.
Et bien d’autres idées d’exploration et de collaboration.


Enfin à titre personnel, Cécile a résumé ce coaching en disant que c’était une excellente matinée, que le format que je propose est un vrai coaching, que son stress de ne pas être à la hauteur pendant la session a vite disparu une fois que la session  avait démarré.


Pendant le coaching, j’ai pu prendre quelques portraits de Cécile.
Au moment de la prise de ce portrait, elle m’a avoué que tout stress avait
disparu et qu’elle savourait l’instant. Cela se voit !


Une très belle matinée pour moi aussi.

Benoit Bernheim