N’ayons pas peur des maux

N'ayons pas peur des maux

Par Emilie MAUPU-MULLER, coach professionnelle certifiée

Personne n’est capable de dire « Tout va bien et tout a été bien dans ma vie ». Nous avons tous connu, à un moment, au moins une difficulté, une problématique. Personne n’y échappe. La difficulté, pour certains, c’est de se relever, de continuer à avancer, mais aussi d’apprendre, de prendre des décisions.

𝙋𝙤𝙪𝙧𝙦𝙪𝙤𝙞 𝙖𝙫𝙤𝙣𝙨-𝙣𝙤𝙪𝙨 𝙥𝙚𝙪𝙧 ?

La peur est une émotion liée à un danger en présence ou en perspective. Elle peut être bénéfique lorsqu’il s’agit de répondre à un danger rationnel, tel que l’agression, une situation de danger de mort. Elle fait fuir ou prépare l’individu à se défendre. Mais la plupart du temps, elle est irrationnelle.

𝙌𝙪𝙚𝙡𝙡𝙚𝙨 𝙥𝙚𝙪𝙧𝙨 𝙥𝙚𝙪𝙫𝙚𝙣𝙩 𝙣𝙤𝙪𝙨 𝙚𝙢𝙥𝙚̂𝙘𝙝𝙚𝙧 𝙙’𝙚̂𝙩𝙧𝙚 𝙙𝙖𝙣𝙨 𝙡’𝙖𝙘𝙩𝙞𝙤𝙣 ?

La peur de l’inconnu. La peur de l’échec. La peur d’avoir mal. La peur de faire mal. La peur de ne pas s’en sortir … Les peurs peuvent provenir de l’imagination. Coué donnait l’exemple de la planche de 10 mètres sur 15 centimètres de large. Nous sommes tous capable de marcher sur cette planche, si celle-ci est au sol. Mais si cette même planche était placée entre deux tours d’une cathédrale ? Impossible de se lancer à marcher dessus. Sauf pour un couvreur ou un charpentier. Dans le premier cas, l’imagination nous dit que la traversée était facile, dans le second nous imaginons la chute. Contrairement à ce que l’on enseigne, ce n’est pas notre volonté qui nous fait agir, mais notre imagination. Notre pensée, donc une peur, qu’elle soit bonne ou mauvaise, est notre réalité. Ces peurs nous cristallisent, nous rendent anxieux. Elles sont, d’ailleurs, la plupart du temps, disproportionnées, peuvent nous obséder. Il est important d’identifier la peur qui nous empêche d’avancer, de se poser la question et d’adapter son comportement, ou la réponse attendue, pour être objectif et retrouver le contrôle de soi. François-Xavier Demaison, avant d’être humoriste et acteur était trader aux Etats-Unis. S’il avait écouté sa peur de l’inconnu, de l’échec, et avait laissé de côté son besoin de faire de la scène, ne serait pas celui qu’il est aujourd’hui. Il aurait très certainement terminé avec une dépression, le teint gris et un énorme regret. Philippe Croizon n’aurait jamais traversé la Manche à la nage. Des exemples comme ceux-ci, il y en a pléthore. Tous ceux qui ont fait de leur vie une réussite ont surmonté leurs peurs.

𝑵’𝒂𝒚𝒐𝒏𝒔 𝒑𝒂𝒔 𝒑𝒆𝒖𝒓 𝒅𝒆𝒔 𝒎𝒂𝒖𝒙

À quel moment de votre vie avez-vous le plus appris ? Eh oui, c’est en faisant des erreurs qu’on apprend, mais surtout, quand nous sommes dans l’action. Celui qui ne fait rien, est dans la passivité, ne risque rien, ne vivra pas nécessairement l’échec, mais surtout, vivra sa vie sans rien entreprendre, et sera loin de répondre à ses besoins. Et donc ne fera pas d’erreurs, mais n’aura pas de succès non plus. C’est l’expérience, qui nous permet de prendre des décisions, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Expérimentez ! Prenez des décisions ! Ne regrettez rien, ne vous laissez pas diriger par vos peurs.

Il faut se dire que c’est normal de vivre des moments compliqués, difficiles. Ce qui est important c’est la manière dont vous allez gérer la situation. Se mettre dans l’action pour sortir de cette « crise » est un passage obligé. Vous conclurez, tôt ou tard, que ce moment difficile vous à permis d’apprendre, d’avancer. Il en sortira nécessairement du positif.

Et puis, si vous ne connaissiez que le bonheur, comment feriez-vous pour l’identifier ? C’est votre capacité à accepter les choses ou les modifier qui feront de vous quelqu’un d’heureux. Alors, soyez heureux et n’ayez pas peur des maux ! 😊