Santé & Bien-être

La visualisation : une voie vers la réussite

Comment bien choisir un coach en développement personnel ?

Regardez bien cette image : que vous inspire-t-elle ? La victoire ? La joie ? L’effort ? La récompense ? La motivation ? L’excitation ? Les images sont porteuses de réflexion et d’émotions, et elles peuvent avoir un impact fort sur votre mental et par la suite, sur votre comportement. C’est pourquoi les exercices de visualisation d’images, utilisés notamment dans le monde du sport, peuvent être très efficaces quand vous êtes face à un challenge à relever.

La visualisation : qu’est-ce que c’est ? 

Visualiser, c’est imaginer une situation en train de se produire, en ayant réellement l’impression de la vivre. Pour cela, il faut être dans un endroit calme, s’installer confortablement et fermer les yeux si possible.

Il doit s’agir d’une situation que vous souhaitez voir se réaliser ; dans le cas des sportifs, il s’agit souvent de leur prochaine compétition. Mais cela peut-être la réussite d’un examen, le fait d’avoir perdu du poids et de se sentir mieux dans son corps, l’accès à une promotion, etc.

L’important, c’est d’utiliser ses cinq sens : imaginez les objets ou les personnes qui vous entourent, les bruits que vous entendez, les odeurs que vous sentez, les gestes que vous réalisez ou les paroles que vous prononcez, ainsi que la texture de ce que vous touchez. Tentez aussi de ressentir des émotions : de la joie, de la fierté d’avoir accompli ce qui vous tenait à cœur, de l’excitation, etc.

Enfin, à vous de voir à quel moment de la journée vous seriez le(la) plus à même de pratiquer cet exercice : matin, pause-déjeuner, soir avant de vous coucher…

La visualisation : pourquoi ? 

Napoleon Hill, l’auteur de Réfléchissez et devenez riche, paru en 1966, explique que visualiser une situation désirée 30 minutes par jour (ce qui est, je vous l’accorde, assez long !) permet de persuader son esprit que cette situation va inéluctablement arriver. Cela ferait tendre mécaniquement les pensées et les actions de l’individu vers l’unique réalisation de cette situation, et du même coup, la rendrait réelle.

Vous pouvez commencer par 5 minutes par jour ; cela aurait déjà un impact sur vos pensées et votre comportement. Pensez aussi que la visualisation doit rester un moment de détente ; ce n’est pas une tâche fastidieuse, mais un moment agréable de rêve éveillé.

La visualisation : petit exercice à réaliser chez vous

Voici un exemple d’exercice de visualisation extrait de l’ouvrage Techniques de visualisation créatrice, de Shakti Gawain, paru en 1978 :

Asseyez-vous, muni d’un stylo et d’un papier sur lequel vous écrivez les rubriques suivantes : travail/carrière, argent, style de vie/possessions, relations, créativité, loisirs/ voyages, évolution personnelle/éducation. Notez ensuite sous chaque rubrique ce que vous souhaiteriez changer ou améliorer.

Prenez une autre feuille de papier, et écrivez : « Si je pouvais être, faire et avoir tout ce que je veux, voilà quel serait mon cadre de vie idéal. » (p. 155) Notez à nouveau les sept rubriques ci-dessus et écrivez sous chacune d’elles la situation idéale que vous souhaiteriez atteindre. Le but est de rêver en grand et de ne se fixer aucune limite ! L’exercice n’en est que plus amusant !

Puis, écrivez sur une troisième feuille de papier les changements que vous souhaiteriez voir à l’avenir dans le monde et l’environnement qui vous entoure.

A partir de vos trois feuilles, écrivez vos objectifs pour les cinq années à venir, en tenant compte de vos aspirations et de ce que vous souhaitez voir changer dans le monde et dans votre environnement.

Par exemple : « je possède désormais huit hectares de terrain à la campagne, une maison magnifique, des vergers, une petite rivière et de nombreux animaux. Désormais, je subviens à mes besoins facilement et abondamment, en interprétant mes propres chansons devant des publics enthousiastes ». (p. 156)

Puis, notez des objectifs moins ambitieux pour l’année à venir, et qui permettraient de réaliser vos objectifs sur 5 ans. Faites la même chose pour les six mois à venir, puis pour le mois, et enfin pour la semaine. Cet exercice vous aidera à déterminer ce qui compte pour vous, et quels sont vos buts les plus importants.

Enfin, fermez les yeux et imaginez pendant quelques minutes vos objectifs sur cinq ans se réaliser. N’êtes-vous pas davantage motivé(e) une fois que vous les ouvrez ?

« Si vous pouvez l’imaginer, vous pouvez y arriver ; si vous pouvez y rêver, vous pouvez le devenir ».

William Arthur Ward

Et vous, qu’imagineriez-vous dans cinq ans, un an, un mois ? Partagez votre vision dans les commentaires !

Magali Giraud

Intéressé par le coaching de vie ? Retrouvez notre article pour savoir comment bien choisir un coach en développement personnel.

Français
English Español Français