Comment bien choisir un coach en développement personnel ?

Comment bien choisir un coach en développement personnel ?
Comment bien choisir un coach en développement personnel ?

Dans la vie quotidienne, il est parfois utile de recourir à un coach en développement personnel pour atteindre des objectifs de vie que l’on se fixe. Toutefois, il est essentiel de s’adresser à la bonne personne pour que le résultat soit au rendez-vous. Voici quelques conseils pour vous aider à choisir le bon coach.

De plus en plus de personnes prennent un coach en développement personnel pour atteindre leurs objectifs au quotidien. En effet, une aide extérieure peut constituer le levier nécessaire pour améliorer sa vie de tous les jours. Un coach en développement personnel est utile pour donner des conseils et accompagner toute personne souhaitant atteindre des objectifs personnels, quels qu’il soient. Il n’est toutefois pas facile de trouver le bon professionnel. De nombreuses personnes se proclament coach et exercent  sans posséder de réelles qualifications. Être coach ne s’improvise pas. Ce métier requiert des compétences particulières des qualifications professionnelles et de nombreuses qualités humaines. Comment choisir un coach développement personnel ? Voici les quatre conseils à suivre dans le choix d’un coach de vie ! 

Conseils n° 1 : s’informer sur la légitimité du coach

Le principal objectif d’un coach en développement personnel est d’assister son client pour qu’il atteigne ses objectifs, et ce, dans les meilleures conditions. Pour ce faire, il doit posséder certaines qualités indispensables (bienveillance, être à l’écoute, patience…) ainsi que des qualifications bien précises. Les critères suivants doivent être pris en compte pour choisir le bon coach en développement personnel :

  • Les formations : pour être un bon coach, le professionnel doit justifier de formations spécifiques. Ces dernières sont nécessaires pour acquérir les outils de base ainsi que les méthodes pour l’exercice du métier. Il est également nécessaire de demander la durée de la formation et l’établissement qui l’a prodigué. Privilégiez les coachs disposant de la certification RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) qui atteste du sérieux de la formation. Il ne suffit pas de lire un livre de coach en développement personnel pour en devenir un !
  • L’expérience : Atout non négligeable dans ce métier, le coach doit savoir s’adapter à toutes les situations et aider des personnes ayant des personnalités très différentes. Ses années d’expérience dans le coaching doivent lui permettre de venir en aide à tous cas de figure.
  • La déontologie : un bon coach en développement personnel doit bien sûr respecter des règles fondamentales. Il s’engage à respecter la vie privée de ses clients et ne doit en aucun cas divulguer d’informations sur leur vie privée.
  • Les qualités nécessaires pour exercer en tant que coach : l’optimisme (indispensable pour encourager les autres à avancer), l’empathie (sa capacité à comprendre les autres), l’ouverture (sa capacité à accepter les différences de chacun et de les respecter) et la communication (son sens de la communication est important pour établir une relation de confiance entre lui et son client). 

Conseil n° 2 : le feeling est important au moment de choisir un coach en développement personnel

Outre les critères de formations, d’expérience, de professionnalisme et les qualités humaines, il est également important de choisir un coach en développement personnel avec lequel le courant passe. Un coach est un partenaire qui accompagne le client dans son projet. Ces deux personnes devant faire route ensemble sur une certaine durée, il est important qu’elles entretiennent une bonne relation. Le client doit se sentir en sécurité et en confiance avec son coach. Il doit se sentir à l’aise pour parler librement de sa vie privée, de ses craintes ainsi que de ses points faibles sans craindre d’être jugé en retour. La seule façon d’évaluer la situation est de rencontrer le coach en personne. Le client pourra ainsi vérifier si le feeling passe entre eux. En effet, il sera difficile d’atteindre des objectifs en cas de désaccord avec le coach. La relation entre le coach et le client doit être saine et respectueuse. Le coach doit pouvoir guider son partenaire sans créer de tensions, mais avec assurance et bienveillance.

Conseil n° 3 : la méthode et le programme appliqués par le coach en développement personnel

Le coach en développement personnel doit recourir à un programme et une méthode adaptés pour aider son client à atteindre ses objectifs. Son analyse préalable de la personne à coacher, ainsi que son expérience doivent lui permettre de définir la procédure idoine à mettre en place. Chaque séance aura ainsi un but s’inscrivant clairement dans l’atteinte des objectifs fixés.

Conseil n° 4 : le contrat et les tarifs d’un coach en développement personnel

Après avoir passé à la loupe les formations, les qualités et le programme du coach, il convient de s’attarder sur le type de contrat proposé ainsi que les tarifs appliqués. Il est important que le client choisisse un coach dont les tarifs correspondent à sa capacité de paiement. Par ailleurs, il est nécessaire d’étudier soigneusement le contrat. Ce dernier doit indiquer les objectifs, les engagements du coach, la durée du coaching ainsi que la fréquence des séances de coaching. Il convient également de vérifier les conditions de résiliation ainsi que les règles en cas d’annulation de séance. Tous ces éléments méritent réflexion avant de décider de s’engager ou non. 

Pour trouver le bon coach, n’hésitez pas à télécharger notre application MyPrivateCoach et de demander conseil à notre service client. Les témoignages d’anciens clients peuvent également vous être bénéfiques pour trouver le bon coach qu’il vous faut.